logo chateau du loir

Chateau du Loir

La commune de Château-du-Loir appartient au département de la Sarthe, dans la région Pays de la Loire.

La situation géographique situe la commune près de la Touraine, près du Maine angevin, avec une position stratégique privilégiée qui en a fait tout au long de son histoire un lieu particulièrement convoité, par les rois d’Angleterre et de France notamment pour trouver une idée de sortie à Lyon par exemple.

L’histoire

Au décès du dernier de ses seigneurs, Château-du-Loir passa successivement aux mains de Geoffroi le Bel puis par différents rois d’Angleterre.

Reprise ensuite par Philippe Auguste au début du 12ème siècle, la commune ira ensuite dans l’escarcelle de la reine Bérangère, avant de changer plusieurs fois de Couronne.
Durant la guerre de Cent Ans, la ville sera fortement endommagée, subissant pillage et destruction de la part des Anglais. Ensuite, Château-du-Loir reprendra son essor avec un dynamisme porté par la filature et la tannerie.

Si la Révolution fût une époque difficile pour la commune qui perdit notamment près de la moitié de sa population, l’apparition du chemin de fer et la mise en place d’un dépôt ferroviaire relanceront l’économie locale, par le biais d’un tissu de petites industries et d’artisans dynamiques.
L’histoire de la commune implique également l’évocation des heures glorieuses de la Renaissance, où la ville accueillit Ronsard de Couture ou Joachim du Bellay.

Personnalités

Sur le plan des personnalités, Siméon-François Berneux, un évêque devenu martyrs de Corée et canonisé par Jean-Paul II. Pierre le Monnier, qui oeuvra pour dynamiser le canton durant le Second Empire, et Pierre Loutrel, meneur du gang des Tractions Avant et membre de la Gestapo française.
L’église Saint-Guingalois dispose d’un choeur gothique qui date du 13ème siècle. L’origine du nom de l’église provient des reliques de Saint Guénolé qui furent amenées par les moines bretons lors de l’invasion normande. Bâtie vers 1070, elle possède des inscriptions au titre des monuments historiques. Il s’agit d’un ex couvent, celui des Récollets.

Le Manoir de Riablay est un superbe bâtiment dont les toitures, ainsi que la façade, sont inscrites au titre des monuments historiques.

A l’occasion d’un passage à Château-du-Loir, il sera indispensable de faire la visite d’un autre monument particulièrement attractif. Il s’agit de l’Hôtel particulier Guillot de la Poterie. Ce dernier est un édifice superbe à découvrir.

Le Logis Graslin

Mais la commune possède un autre hôtel particulier particulièrement réussi. Le Logis Graslin a été construit au 17ème siècle, afin de répondre à une demande du conseiller du roi Henri IV, Massue. Ce dernier, procureur de la sénéchaussée, en gardera la possession, le nom du Logis provenant du nom de la famille d’un chevalier des ordres royaux, qui épousera la dernière enfant de la lignée Massue.
La richesse historique de la commune est née d’une position géographique avantageuse qui reste à ce jour l’un de ces atouts pour ses visiteurs, qui en plus de pouvoir découvrir les superbes édifices de la ville, pourront aussi se rendre facilement sur d’autres sites à proximité.